Rando depart vallee acon

Avec les enfants, explorez la nature…

Nous sommes nombreux en ce moment à chercher de nouvelles idées pour s’aventurer sur des chemins inconnus pas trop loin de chez nous. On veut du dépaysement, du calme, de la nature… Mais pas toujours facile de savoir où aller !

Alors, je partage avec vous un de mes endroits préférés pour me promener et respirer un bon bol d’air en pleine nature. Un coin de nature d’une grande richesse environnementale et sensorielle. Parfait pour partager des aventures à vivre en famille !

 

C’est au cœur de la vallée de la Somme, entre Amiens et Abbeville que se cache la vallée de l’Acon.

Le circuit d’environ 4 km, se caractérise par une grande diversité paysagère. En ce qui concerne la difficulté, il est préférable d’être en bonne condition physique pour se balader sur les pentes des coteaux. Les enfants pourront également s’y promener sans trop de difficulté mais les plus petits auront besoin d’un petit coup de pouce pour franchir les passes-clôtures.

 

Le départ vous ne pourrez pas vous tromper. Direction le parking du parc naturel et archéologique de Samara puis il vous suffira de traverser la Route Départementale 191 pour accéder au point de départ du circuit. Ici, un totem et une table d’interprétation, vous donneront quelques indications sur le parcours et les milieux que vous pourrez y découvrir.

Un parcours sous le signe de la diversité

 

 

Pour rejoindre le chemin balisé, il faut descendre quelques marches et prendre sur la droite le sentier qui longe la prairie. Ici, la végétation est caractéristique des zones humides : Populage des marais (sorte de gros bouton d’or), la Salicaire reconnaissable à ses longues tiges qui se parent en été de fleurs roses pourprés semblables à des épis… l’endroit est parfait pour prendre une grande bouffée d’oxygène et respirer le parfum de l’odorante Menthe aquatique.  

Ce début de balade est l’occasion pour moi d’expliquer aux enfants, l’importance de préserver ces zones humides où se refuge les insectes, les oiseaux et les batraciens. Difficiles à observer, mais pourquoi ne pas vous amuser à tendre l’oreille pour écouter le chant des oiseaux ou le concert des grenouilles ?

 
Zones humides 3
Zones humides 1
Zones humides 2
 

La balade se poursuit sur le sentier qui mène à un bois. Changement de décor ! Les enfants peuvent papillonner joyeusement et vous vous allez souffler.  Ici, c’est l’enthousiasme. Les enfants découvrent les milles et une merveilles de la nature. Escargots, coléoptères, mille-pattes, traces d’animaux, coquilles à ramasser, résine d’arbre… Il y a des champignons partout ! Dommage qu’on n’y connaisse rien, nous les observerons donc de loin sans les toucher.


Et puis, peut-être que vous promener dans la nature vous donnera l’envie de faire un câlin aux arbres ! On appelle ça la sylvothérapie.  Si vous n’avez jamais expérimenté c’est le moment. Osez ! Il parait que la nature est le carburant de l'âme. Au contact de la nature, le cortisol, la fameuse hormone du stress, réduit ses effets dévastateurs sur l'organisme. Le résultat est un système immunitaire revigoré et renforcé. Une façon simple de prendre soin de soi !

 

 

Nos trouvailles !

Prendre de la hauteur

 


Toujours en suivant le fléchage, il faut monter sur le plateau cultiver par lequel on accéde à l’oppidum gallo-romain le « Camp César ». Après cette montée, le plus dur est fait ! À mi-parcours, nous en profitons pour faire une petite pause gouter bien méritée. Ensuite, on se dirige vers la superbe vue qui surplombe la vallée d’Acon. Le panorama sur la campagne environnante est à couper de souffle. Prenez le temps d’observer, faites le calme en vous pour vous imprégner du lieu. Cette expérience, simple en apparence, peut être extrêmement puissante à partager avec ses proches.

 
Vallee acon larris
 

Les plus courageux pourront faire un petit détour jusqu’au belvédère du Camp César où vous pourrez découvrir une vue panoramique sur la vallée de la Somme et Samara. Au loin, par temps clair vous pourrez même apercevoir la cathédrale d’Amiens. Ensuite, il vous faudra revenir sur vos pas pour continuer le circuit.
Revenus au-dessus de la vallée d’Acon, on franchit un premier passe-clôture pour descendre au travers du larris. Sur ce côteau calcaire, l’atmosphère est plus méridionale. La végétation se compose d’herbes rases, de buissons, de plantes aromatiques comme l’origan ou le Serpolet. D’avril à novembre, vous pourrez y croiser des moutons qui permettent d’entretenir le milieu sans perturber le développement des espèces végétales. Il faut que je vous prévienne que le sentier est étroit et qu’il faut marcher à la fil indienne sur quelques mètres. Au bout du chemin, un second passe-clôture permet de rejoindre le chemin pris à l’aller, le long de la prairie humide.

 
 

Nous voilà à la fin du parcours avec des souvenirs plein la tête et l’envie de découvrir davantage la campagne Samarienne !

 

 

 

 

Virginie

Les infos pratiques

Le parcours

Parcours de 4 km

Fiche circuit à télécharger ici

Préservons la nature :

- en empruntant les sentiers,
- en refermant les passe-clôture après votre
passage,
- en respectant sa faune et sa flore,
- en emportant vos déchets en quittant le site,
- en tenant impérativement les chiens en laisse.

Accessibilité

  • Circuit en herbe
  • Parking et totem descriptif en début de parcours.
  • Tables de pique-nique sont à disposition à proximité de l'entrée du parc de Samara.
  • Site fermé les jours de chasse.
  • En cas de traversée du coteau en période de pâturage (point 8), tenez votre chien en laisse.
  • Non adapté aux randonneurs équestres et VTTistes (passes-clôtures).

Comment venir ?

En train + vélo ou à pied, c’est possible ! Le bourg de Picquigny situé à 3km dispose d’une halte SNCF.

Du lundi au samedi, au départ d’Amiens, des TER vous permettront de planifier votre balade entre 10h et 17h.

Attention, le dimanche, c’est plus compliqué !

rencontres témoignages nature